Rechercher

CES CROYANCES QUI RENDENT LA MATERNITÉ MISÉRABLE (partie 2)


Hello, Un peu de retard sur l'envoi de ma newsletter cette semaine. C'était les vacances scolaires des filles donc priorité au temps en famille :) Souvenez-vous la semaine dernière, j’ai listé 8 croyances qui, selon moi, rendent la maternité misérable. Vos retours ont été supers. Une fois que l’on déconstruit ses croyances et qu’on prend conscience de “l’autre vérité”. Cette croyance s’évapore et nous laisse tranquille. Comme pour les 8 premières, je vous invite, au fur et à mesure de votre lecture, à vous demander où ces croyances semblent être enracinées dans notre vie, puis laissez votre cœur vous dire si elles font VRAIMENT partie de VOTRE VÉRITÉ ou non. On continue :) Croyance n°9. Je serai heureuse dans mon rôle de maman une fois que tout sera bien organisé dans ma vie. En vérité : Nous éprouvons plus de joie dans notre expérience de maternage lorsque nous abandonnons la perception que l'organisation de notre environnement extérieur est la réponse à notre paix intérieure. Guérir ses blessures, travailler sur ses croyances limitantes (comme nous sommes en train de le faire là) et ne plus être en recherche de sécurité constante est rarement le chemin le plus facile, mais toujours le chemin le plus juste vers le bonheur.

Croyance n°10. Les choix douteux de nos enfants reflètent une mauvaise parentalité de notre part. En vérité : Nos enfants ne sont pas du tout "nos enfants", mais des personnes qui nous affectent autant qu'ils le sont par nous. Leurs tendances, personnalités, habitudes et choix, bien qu'influencés par les nôtres, compromettent leur cheminement vers la réalisation de soi. Reconnaître un impact négatif sur eux, c’est avoir toujours le choix de rester humbles, de pratiquer l'amour de soi et le pardon, et de montrer notre vulnérabilité puisque nous sommes des êtres imparfaits et évolutifs.

Croyance n°11. Il y a une bonne façon d'être parent. En vérité : Parmi les croyances les plus destructrices, la parentalité « dans le bon sens » non seulement nous divise, mais annihile notre intuition. La bonne voie pour VOUS est aussi unique que la connexion unique que vous partagez avec votre enfant. Bien que la recherche sur la parentalité ait parcouru un long chemin ces dernières années pour nous aider à comprendre les besoins des enfants, l'épanouissement des mères nécessite une plus grande attention et un plus grand respect pour leur intuition profonde.

Croyance n°12. Nous devons doter nos enfants d'autant de ressources que possible. En vérité : Bien que fournir des ressources fasse partie de notre travail, il est tout aussi important de leur donner la confiance et la compréhension qu'ils peuvent puiser dans leurs propres ressources intérieures. Parce que nous, en tant que mères, sommes devenues si dépendantes de la validation externe (Bonjour Internet) pour notre sentiment de sécurité, de connexion et de confiance, il est facile de transmettre le message à nos enfants que toutes les ressources dont ils ont besoin existent en dehors d'eux-mêmes. Jusqu'à ce que nous apprenions à entendre et à honorer notre sagesse intérieure, nous sommes vulnérables à un million de messages différents qui ne nous sont tout simplement pas destinés, et ils le sont aussi.

Croyance n°13. Le “plus” nous avons, le mieux c’est. En vérité : “Plus” nous rend malheureux. Entre activités, possessions et engagements, nous sommes étouffés par les choses mêmes de la vie dont nous espérons qu'elles vont nous enrichir. Au cœur de ce phénomène se trouve un faux sentiment d'abondance. Nous sommes biologiquement câblés pour vouloir l'abondance dans nos vies, mais jusqu'à ce que nous définissions l'abondance pour nous-mêmes, nous continuerons à accumuler sans discernement. Demandez-vous ce que vous voulez vraiment de plus et mesurez l'abondance en conséquence. Plus de temps pour rêver, plus de connexion avec ceux que vous aimez (vos enfants, votre conjoint.e) et plus de conscience du moment présent nécessitent souvent moins de ce que nous avons été culturellement conditionnés à accumuler.

Croyance n°14. Demander de l'aide est un signe de faiblesse. En vérité : Bien que plus virtuellement connectées que jamais, les mères n'ont jamais été aussi isolées dans l'éducation des enfants. “Il faut un village pour élever un enfant”. Oui, nous ne sommes pas censés élever des enfants seuls. La notion d' “indépendance” que tant de mères estiment qu'elles doivent maintenir est encore un autre produit d'une société qui travaille encore sur ce que signifie réellement la liberté. Nous avons oublié notre besoin humain fondamental d'interdépendance.

Croyance n°15. Vous devriez profiter de chaque instant. En vérité : Les personnes qui vous disent cela souffrent probablement de beaucoup de culpabilité ou de souvenirs sélectifs concernant leurs propres expériences parentales. Rappelez-vous dans ces moments que ça ne vous est pas destiné. Ces personnes oublient que tous les moments de la maternité ne sont pas agréables, et cela ne signifie pas que vous faites quelque chose de mal.

Croyance n°16. La science l'emporte sur l'intuition. En vérité : La science complète l'intuition OUI. Bien qu'elle ait clairement amélioré notre qualité de vie, la science ne peut rendre compte de l'individualité de l'esprit humain. En tant que mère, vous êtes mieux équipée, biologiquement, que quiconque sur la planète pour comprendre et vous adapter au caractère unique des besoins de votre enfant. Bien que se défaire de ces croyances limitantes soient un travail en soi (et puisse être un processus douloureux), vous n’êtes pas obligées d’y aller seule.

Les avantages vont bien au-delà d'une confiance accrue. Et les générations futures dépendent de votre investissement en vous-mêmes.

Le Dalaï Lama a dit : « Le monde sera sauvé par la femme occidentale ». Vous en pensez-quoi ? En attendant, vos retours, je vous dis à la semaine prochaine. Prenez bien soin de vous (et de vos enfants) ! A très bientôt, Anaïs *********************************** Annonces et offres :

  • MÈRE NATURE revient avec la SAISON 2 ! Si vous en avez marre de tourner en rond pour préparer le repas le soir, que c'est difficile d'essuyer les tempêtes émotionnelles des membres de votre famille, que vous êtes fatiguées et que vous voulez adopter des habitudes saines pour vos & votre famille, le coaching de groupe Mère Nature est fait pour vous. On y pratiquera la naturopathie, des techniques de libérations des émotions et le coaching. On commence le 15 mars prochain ! Vous ne savez pas si c’est pour vous, discutons-en par téléphone ! Réservez votre appel gratuit ICI.

  • J'ai encore quelques ouvertures pour des clients 1:1. Si vous pensez qu'il est temps pour vous de vous occuper de vous et de bénéficier d'un soutien sérieux pour créer votre propre réalité, je serais honorée de parler avec vous. Envoyez moi un message ICI.

  • Pour plus d'informations sur mon travail et/ou pour vous inscrire, cliquez ICI. Ça peut vraiment aller mieux et vous n'avez pas à y aller toute seule ;)

  • Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir votre dose d'inspiration, de libération, de clarté et de communauté directement dans votre boîte mails et soyez les premier.es à connaître les dernières offres et plus encore. C’est par ICI.

  • Pour réserver une séance de naturopathie ou d’EFT, c’est par ICI.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout