Rechercher

LE NATUROPATHE ET SA NATUROPATHIE

Mis à jour : juil. 11



« Naturopathie » veut dire« le chemin de la nature».


La Naturopathie est un véritable art de vivre, mais également une discipline globale et une vraie médecine au sens traditionnel, comme l’Ayurveda en Inde et la médecine traditionnelle en Chine, qui sont d’ailleurs reconnues toutes les trois par l’Organisation Mondiale de la Santé. Ce sont toutes trois des approches qui consistent à RECHERCHER LA CAUSE des dysfonctionnements de l’organisme pour retrouver un équilibre et la santé.


La naturopathie comme je l’entends, c’est surtout du bon sens. Avec mon esprit analytique, je raisonne avec logique et me dis que pour trouver la santé (et la conserver), il faut simplement revenir aux bases :​


  • un bon sommeil et un repos de qualité ;

  • un corps toujours en mouvement, que ce soit par la pratique de l’exercice physique, la marche, la danse… ;

  • une alimentation équilibrée et physiologiquement acceptable, c’est-à-dire la moins transformée possible ;

  • un bon équilibre psycho-émotionnel, via l'EFT par exemple ;

  • le contact avec la nature qui est essentiel.


D’une façon plus théorique, on lit dans les bouquins de naturo que la naturopathie repose sur 3 piliers (que nous détaillerons en partie 1), que la naturopathie c’est 10 techniques à ajouter dans sa boîte à outils (partie 2) et que ces techniques sont utilisées, au cas par cas, en fonction de la personne et de sa/ses problématique.s, dans le cadre de l’une des 4 cures (et c’est ce que nous verrons en partie 3).


PARTIE 1. LES 3 PILIERS EN NATUROPATHIE


La naturopathie finalement ce n’est rien de plus que de PRATIQUER LA SANTÉ !


Et on pratique la santé en se basant sur 3 piliers, à savoir :


  • Une bonne alimentation (physique & psychique) : nous sommes ce que nous mangeons ;)

  • Une bonne gestion du mental : stress, émotions, charge mentale...

  • La remise en mouvement du corps


Je serai presque tentée d’en ajouter un 4ème : “une bonne élimination” mais ce dernier est à cheval sur la gestion du mental et la remise en mouvement du corps puisqu’il est important d’éliminer les choses négatives de son mental et aussi d’éliminer les toxines de son corps physique par de l’exercice physique.


En tout cas, je dis souvent à mes clients que ces 3 piliers fonctionnent comme un trépied. Aussi, je vous demande de répondre à ses questions ?

  • Une personne ayant une bonne alimentation et une bonne gestion du mental mais qui reste assise sur une chaise toute la journée. Est ce que cette personne est, selon vous, en bonne santé ?

  • Maintenant, prenons l’exemple d’une personne qui fait beaucoup de sport, qui gère parfaitement son mental mais qui a une alimentation déplorable. Est ce que cette personne est en bonne santé ?

  • Enfin, avec une bonne alimentation et de l’exercice physique mais avec une charge mentale énorme, est ce qu’on peut se considérer en bonne santé ?


On voit bien que ces 3 piliers sont indissociables et si l’un ne va pas, le trépied tombe.


Ces 3 piliers font partis des 10 techniques utilisés par les personnes pratiquant la naturopathie (nous détaillerons ces 10 techniques en PARTIE 2).


Apprendre à pratiquer la naturopathie permet de FAIRE DE LA PRÉVENTION et de SE REMETTRE SUR LE CHEMIN DE LA SANTÉ.



PARTIE 2. LES 10 TECHNIQUES DU NATUROPATHE


Ces techniques n’ont pas de visée thérapeutique. Il ne s’agit pas de guérir par un traitement, ou une pilule magique, mais de faire de l’hygiène de vie pour retrouver de la vitalité et avoir un corps capable de se défendre tout seul. Rappelons que la solution vient en général de l’intérieur et non de l’extérieur.


Ces techniques fonctionnent en synergie parmi une palette d’outils : la nutrition, la diététique, les exercices physiques et les techniques respiratoires, la gestion du mental, l’hydrologie, les techniques manuelles, la phytologie (les plantes), l’aromatologie… Aucune technique n’est isolée ou mise en œuvre pour soulager un symptôme. Un naturopathe va aider, avec son approche globale, à créer LA synergie adéquate pour LA personne, d’où cette dimension individuelle. Ces techniques doivent être adaptées en fonction de l’individu, plus particulièrement, en fonction de son état : vitalité, surcharges des toxines, tempéraments, forces et faiblesses des organes respectifs, facteurs environnementaux, familiaux et psychosociaux… en somme, tout ce qui va impacter la vie de la personne.


Aussi, ces techniques vont réagir différemment en fonction des personnes.


Enfin, j’ai appris en formation de naturopathie que l’étude d’une spécialité ne relève pas de la naturo. Je ne serai pas si catégorique. Je dirai même que chaque naturopathe a sa distinction, sa touche à lui. Une consultation avec moi et mes particularités ne sera pas pareil qu’avec un autre naturopathe et ses particularités. En naturopathie, on dit que chaque personne est unique. Je pense qu’il en va de même pour les naturopathes. J’ai pour ma part acquis d’autres outils que la naturopathie et je ne saurai m’empêcher de les mettre à disposition de mes clients : l’EFT & le coaching notamment.


Listons ces 10 techniques :

1. L’alimentation (appelé aussi bromatologie ou hygiène nutritionnelle).A noter que la diététique met le corps en carence, alors que la nutrition apporte à l’organisme ce dont il a besoin au niveau nutritionnel.


2. La gestion du mental (psychologie ou hygiène comportementale) : gestion du stress et des émotions, relaxation, relation d’aide...


3. Les exercices physiques : L’exercice physique est la voie royale de la détox et de la revitalisation : culture physique, gymnastique, stretching, yoga, marche, danse… 2 avantages :

  • Le mouvement des liquides : le sang, la lymphe...sont remis en circulation et sont nettoyés en profondeur.

  • La capacité d’agir directement sur les organes étant limitée, l’exercice physique en agissant sur la structure ostéo-musculaire est la seule technique nous permettant d’agir directement sur les organes du corps.

4. Techniques manuelles (ou chirologie) : Le massage (non thérapeutique) fait également partie des techniques d’épuration.L’objectif est le même que celui de l’exercice (mise en mouvement des liquides) mais la méthode est passive, comparée à l’exercice physique : le cœur n’accélérant pas la circulation du sang, la mise en mouvement des déchets est plus longue.


5. Phytologie et aromatologie : plantes et huiles essentielles utilisées dans le cadre d’une cure et non dans une logique thérapeutique ou anti-symptomatique.


6. Techniques réflexes (ou réflexologie) : appliquée aux mains, au dos, aux pieds,… sur les zones réflexes correspondant à tous les organes et systèmes nerveux et glandulaire du corps. Ces techniques favorisent la circulation des énergies dans le corps (avec un réseau méridien au nombre de 12 équivalent des systèmes vasculaire, nerveux, lymphatique de la médecine occidentale). Ils favorisent aussi le déblocage des barrières énergétiques et la libération de l’énergie vitale par l’amélioration de l’activité des fonctions organiques.


7. Hydrologie : utilisation de l’élément « eau », en locale ou générale, interne ou externe. Par exemple : les bains froid ou chaud, le sauna, la bouillotte...


8. Techniques respiratoires (ou pneumologie) : utilisation de l’élément « air », techniques de respiration, yoga, Qi gong, bol d’air Jacquier. L’oxygène est un atome clé pour toutes les réactions organiques et se revitaliser (donc se recharger et retrouver de la vitalité). On peut pratiquer des exercices respiratoires sans effort avec une simple respiration (on accroît l’oxygénation et on développe sa capacité thoracique) ou bien pratiquer des exercices physiques ciblés avec une augmentation du rythme cardiaque (on augmente l’oxygénation du sang et de toutes les cellules de notre corps).


9. Techniques énergétiques : utilisation de l’élément « terre », recours aux différentes formes de magnétisme, magnétothérapie (c’est l’utilisation des aimants : drainage, réduction de la fatigue, échanges électriques facilitées, soulagement des rhumatismes articulaires…)


10. Techniques vibratoires : utilisation de l’élément « lumière » avec l’exposition au soleil (on pense à sa vitamine D), aux couleurs, sans oublier les élixirs floraux du docteur Bach…


L’air, l’eau, la terre, la lumière, les sons, les odeurs, les saveurs sont vecteurs d’énergie captée par nos organes. Respirer une bonne tarte aux pommes et vous salivez. Le processus de digestion s’enclenche alors que rien n’est encore entré dans la bouche !


Une fois la synergie choisit, on construire la cure.


PARTIE 3. LES 4 CURES DU NATUROPATHE


Avant de proposer une cure en naturopathie, un état des lieux de la santé de la personne est nécessaire. Il s’agit du “bilan de vitalité”. Ce dernier va permettre de construire un programme personnalisé, une cure individualisée, une ligne directrice.


Il y a 4 types de cures :


- la cure de “revitalisation” : elle est utile, et bien souvent primordiale avant toute cure de détox, pour relancer l’énergie et retrouver assez de vitalité pour éliminer les toxines.

- la cure de “désintoxication” : c’est une cure d’élimination pour évacuer les toxines et les métabolites du corps.

- la cure de “stabilisation” : elle servira pour permettre de maintenir l’état de santé à un bon niveau.

- la cure de “régénération” : l’objectif sera d’améliorer le fonctionnement des organes.


Focus sur la cure de DÉTOX.

Cette cure permet d’éliminer les molécules indésirables et donc d’assainir l’organisme. Elle comprend 3 principes qui s’appliquent simultanément :

- supprimer les surcharges toxiniques,

- libérer les énergies vitales (= augmenter la vitalité),

- et ouvrir les 4 émonctoires (= organes qui éliminent les déchets).


Organes cibles :

  • le Foie & les intestins : on pourra utiliser des plantes, une bouillotte, l’hydrothérapie…

  • les Reins : avec l’utilisation de plantes diurétiques, la bouillotte, l’aromatologie…

  • les Poumons : l’exercice physique, les exercices de respiration, les plantes calmantes, expectorantes…

  • la Peau : les bains, les saunas et l’exercice physique, le brossage à sec, les massages...



Focus sur la 2ème cure : la cure de revitalisation

Pendant cette cure, on relance l’énergie du corps ! Lorsqu’elle n’est pas réalisée avant la cure de détox (si la personne n’a pas ou peu d’énergie), elle succède généralement à la cure de désintoxication. Dans ce cas, elle est d’autant plus nécessaire puisque l’organisme, qui a rejeté tout ou partie de ses déchets, ressort affaibli, et les carences sont plus importantes qu’au début de la cure.


Plusieurs objectifs dans la cure de revitalisation:


  • Revenir à alimentation humaine (donc du cru, 80% de fruits et légumes, la suppression des faux aliments : chocolat, café, thé…ce sont ces aliments qui ne procure rien à l’organisme d’un point de vue nutritionnel et voir même le contraire).


  • Utiliser au minimum les aliments de tolérance (amidon et viande – ils servent à faire face au froid et au travail demandant de la force : la digestion dure plus longtemps donc il y a plus de chaleur qui est dégagé).


  • Combler les carences (les minéraux, les vitamines, les enzymes sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Or si l’on vient à manquer de ces outils, notre corps fonctionne moins bien). Ex : une carence en fer va provoquer de la fatigue. Mais il ne suffit pas de se supplémenter en fer car s’il y a aussi une carence en vitamine C (cofacteur du fer), il y aura mauvaise assimilation du fer, etc, etc… Tout est lié ! d’où l’importance de voir le corps dans sa globalité ;)


  • Reprendre une activité physique régulière (Cela va permettre de stimuler les émonctoires et faire travailler le muscle et les os. On favorise une meilleure circulation des liquides et on élimine les molécules du stress).


  • Se reposer (En 50 ans, le temps de sommeil a diminué d'une heure trente par jour. Inquiétant lorsque l'on sait que le manque de sommeil favorise de nombreuses pathologies, du diabète à l'obésité, jusqu'aux maladies cardiovasculaires. Et sans parler du sommeil des enfants ! Il est donc important de s’imposer un repos nocturne suffisant.



Je ne ferai pas de focus sur la 3ème cure : la cure de stabilisation car cette cure n’est possible que lorsque les déchets ont été éliminés. Or il n’est jamais arrivé à ce jour que je rencontre dans ma clientèle des personnes sans déchets. Il en va de même pour la 4ème et dernière cure : la cure de régénération où l’objectif est d’augmenter son état de santé et dans ce cas : retrouver un milieu biologique parfait, vivre le plus possible dans ce milieu, évoluer vers toujours plus de bien-être. Ces deux cures répondent plus aux grandes aspirations de l’Homme : plus de santé, plus de vitalité, plus de lucidité, plus de respect des autres et de l’environnement, plus de spiritualité… et la transmission aussi aux générations qui suivent.


* *

*


Pratiquez la naturopathie, c’est remettre de la santé dans votre vie, que ce soit avec l’aide d’un naturopathe ou par vos propres moyens, seul.e ou en famille, en vous formant, en lisant des bouquins...


Vous n’êtes pas obligé de tout changer, tout, d’un coup. Commencez par vous fixer des objectifs courts. Avancez petit à petit. Etape par étape. Demandez de l’aide. Trouvez des alliés. Entourez vous de personnes qui changent aussi et retrouvez le chemin de la santé ensemble !


Votre corps vous remerciera.

Votre entourage vous remerciera.


La santé c’est la vie. Nous avons les clés. Ce serait dommage de s’en priver.

Prenez soin de vous et de votre famille !

A bientôt,


Anaïs







0 vue