Rechercher

Que faire lorsque vous ne pouvez plus protéger vos enfants ?


L’indépendance s'est emparée de mes bébés.


Chaque année, elle les sort de sous MON aile avec un peu plus d'insistance et un peu moins d'excuses. Même si j'aimerais garder mes filles près du nid, je sais que c’est inévitable. Soyons honnêtes ! Certains jours, j'ai vraiment envie de les pousser dans la nature. (quand elles me réveillent chacune leur tour en plein milieu de la nuit par exemple…) Mais d'autres jours, quand leur sourire ne peut pas cacher leurs tout petits cœurs blessés, quand leurs épaules affaissées et leurs expressions désespérées révèlent le poids toujours plus croissant du monde qu'elles portent, je me demande si j’ai bien tout fait.

Bien que les laisser partir ne me semble pas naturel, la vérité est que je n'ai pas le choix…

(ou en réalité, ce serait plus facile de garder le contrôle mais ce serait les desservir, vous ne croyez pas ?) Je ne peux pas protéger mes filles de la dureté de la vie. Je peux offrir des conseils et de l'empathie et rester connectée du mieux que je peux

Mais en fin de compte, c'est à elles seules de choisir leurs chemins.


Je ne peux pas les protéger de tout mais je peux leur montrer comment se protéger. Je peux simplement garder de l'espace pour leur blessure, et encourager des réactions saines, Je ne peux pas être responsable de leurs émotions.

Mais je peux les guider pour qu’elles apprennent à les vivre au mieux.

C’est important pour la suite de leur évolution.

Cette semaine j’ai fait un séance EFT avec une cliente et on a beaucoup parlé de la responsabilité de nos émotions.


Chacun est responsable de ses émotions et ça commence dès le plus jeune âge. J’imagine que quand elles seront ados, je ne pourrai pas les protéger des paroles stupides et dérangeantes de certaines chansons. Je peux éteindre la radio, exprimer mon inquiétude et l'exposer à de la "bonne" musique (vive la techno !!),


gif


mais en fin de compte, cette “ merde 💩” passe PARTOUT,

et plus c’est interdit, plus l’enfant en aura envie assurément ^^ Pour ma dernière de 3 ans, je ne peux pas l’empêcher de copier sa sœur, On apprend par le mimétisme (bonjour les neurones miroirs). Je ne peux que minimiser l'impact… A chaque variable de leur vie,

Des amis qu'ils choisissent et de l’environnement dans lequel elles se trouvent, A la quantité et la qualité des aliments qui leur sont proposées partout où elles vont (ne me lancez pas sur le sujet….), Tout ceci devient de plus en plus difficile pour moi à tenter de contrôler.

La solution ?


Lâcher prise…

Oui, ... lâcher prise… Accepter qu’on ne peut pas avoir l’emprise sur tout. Que nos enfants doivent faire leur propre expérience. Qu’ils sont responsables de leurs propres émotions. Et c’est à nous, parents, de mettre cette responsabilité au cœur de leur éducation.

Et comment on fait concrètement ?




En lâchant prise nous-même !


En acceptant que l’histoire qu’on se raconte peut être différente de la réalité.


En devenant responsable de nos propres émotions d’adulte.


Accueillir l’émotion sans chercher à la modifier


Comprendre les émotions

(On peut apprendre en s’amusant. Allez voir cette vidéo)


Accueillir les émotions, car sous différentes formes et selon la manière dont on a appris à les percevoir : elles visent TOUJOURS un bénéfice (oui oui !!)



Et si on y arrive pas tout.e seul.e, on demande de l’aide !! Avec une séance EFT par exemple, ou une séance chez le psy ou tout autre thérapie qui vous parlera.

A très bientôt. Anaïs



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout